+352 2 6543 777
FR | DE
+352 2 6543 777

Il existe de nombreuses raisons pour se syndiquer. Pour être informé de manière générale de vos droits individuels et collectifs, pour savoir les défendre, pour faire face à une situation difficile nécessitant une assistance, pour montrer sa solidarité active et pour participer activement à la vie syndicale dans l’entreprise, dans votre région ou dans votre environnement.

Se syndiquer à l’OGBL, c’est d’abord être acteur de son avenir tout en étant soutenu par une force sociale puissante. Le syndicalisme est aujourd’hui aussi important que dans le passé pour assister et conseiller individuellement ou collectivement les salariés en cas de problèmes et pour défendre leurs intérêts notamment en matière de conditions de travail, de rémunération et de sécurité sociale.

En tant qu’apprenti, étudiant, salarié ou pensionné, chacune et chacun a intérêt à se syndiquer, car qui d’autre qu’un syndicat fort comme l’OGBL s’engage et a les moyens d’exercer la pression nécessaire pour revaloriser les salaires, augmenter nettement le salaire social minimum, sécuriser les parcours professionnels, imposer un meilleur accès à la formation professionnelle continue et s’opposer fermement à des contrats de travail précaires et mal rémunérés. Les négociations de conventions collectives de travail dans les entreprises et le dialogue social avec le gouvernement et le patronat au niveau national sont nos principaux moyens pour faire avancer les choses.

L’OGBL lutte pour que chaque femme et homme puisse planifier son avenir et puisse avoir une vie décente. Ceci implique la défense de la sécurité sociale (maladie, pension, prestations sociales, chômage…) et la création de nouvelles protections et de nouveaux droits sociaux (meilleure conciliation de la vie professionnelle et de la vie privée, droit au congé individuel de formation, protection de la maternité, droit au congé parental, logements à prix abordable…).

Plus un syndicat est fort en terme de membres, plus il peut imposer et protéger des avancées sociales, e.a. l’indexation des salaires et le système public de pension. Aujourd’hui l’OGBL n’est pas seulement le 1er syndicat au Luxembourg en termes de nombre de membres, mais il est aussi la 1ère force de défense des droits des salariés et des pensionnés, le moteur de l’amélioration des conditions de travail et de vie.

N’hésitez donc pas et devenez membre de l’OGBL dès aujourd’hui.

Encore des doutes?

Venons-en aux idées préconçues!

Le syndicalisme est dépassé et les syndicats sont politisés!

L’OGBL défend les intérêts professionnels et sociaux des salariés en toute indépendance des partis politiques et sans considération philosophique ou religieuse. Nos membres viennent de différentes cultures, sont des personnes d’origine et de formation diverses. Quand nous jugeons la politique d’un gouvernement nuisible aux salariés, sa couleur ne nous a encore jamais freiné pour agir et nous l’avons fait à maintes reprises pour la sauvegarde de l’indexation des salaires et pensions.

Loin d’être «dépassé», l’OGBL s’affiche comme constructeur d’avenir et met l’accent sur les problèmes que devons affronter les salariés et leurs familles aujourd’hui et à l’avenir, en particulier les défis posés par la numérisation de l’économie et de la société, ainsi que la nécessaire transition écologique pour affronter le changement climatique.

Je n’ai ni le temps ni l’argent pour un syndicat!

Personne n’a jamais de temps en trop. Mais, quand vous avez un problème, vous êtes soulagé de trouver un syndicaliste dans votre entourage qui prend le temps de vous aider. Il ou elle trouve ce temps!

Et en ce qui concerne la cotisation à un syndicat, se syndiquer ce n’est pas seulement une question philosophique, c’est aussi comme souscrire une assurance – ça coûte cher jusqu’au jour où un incident se produit. Et toute une vie professionnelle sans incident est rare de nos jours. Et la cotisation de l’OGBL comprend de nombreux avantages outre la protection au lieu du travail: informations et conseils, protection juridique, formations syndicales, caisse de décès, bourses d’étude pour les enfants de nos membres, l’envoi gratuit du magazine syndical OGBL Aktuell, des conditions avantageuses chez différents assureurs et prestataires de service…

Se syndiquer risque de nuire à ma carrière et je préfère traiter en direct avec mes supérieurs!

Le manque de compétence ou la faute professionnelle sont les choses qui puissent nuire à une carrière. Il ne vous sera fait aucun grief en vous syndiquant, au contraire. Une personne qui appartient à un syndicat et qui vit cette appartenance honnêtement est souvent un interlocuteur apprécié parce que bien informé et formé.

Certains salariés arrivent à traiter en direct avec leurs supérieurs et à obtenir de meilleures conditions pour eux seuls. Plus souvent, la hiérarchie refuse de vous écouter ou ne veut point entendre. Il suffit de voir ce qui se passe dans de nombreuses petites entreprises où il n’y a ni syndicat ni délégué pour comprendre que les patrons en profitent pour «faire la loi» sans respecter les droits des salariés. Et s’il existe un certain nombre d’avantages pour les salariés de certaines entreprises, c’est bien parce qu’une partie d’entre eux se sont organisés et ont créé des syndicats pour se défendre et obtenir des acquis sociaux via des conventions collectives de travail. En tel cas, l’union fait la force et c’est plus qu’une devise.

Crier des slogans dans la rue, ce n’est pas mon truc!

Nous ne le faisons également que si c’est nécessaire. Le travail syndical ne se limite pas aux manifestations de rue et piquets de protestation. Outre les négociations dans les entreprises, les représentantes et représentants de l’OGBL défendent les intérêts des salariés et de leurs familles, vos intérêts, auprès des organismes de Sécurité sociale et des juridictions du Travail et de la Sécurité sociale, dans les commissions des ministères du Travail, de l’Éducation Nationale, de l’Égalité, du Logement, de la Santé… . Et n’oublions pas les organes transfrontaliers.

Je souhaite garder ma liberté de pensée et d’action!

L’OGBL n’est ni une église, ni un parti politique, ni un cercle fermé. Il se compose d’hommes et de femmes des horizons les plus divers. Notre diversité est une de nos richesses!

Chacun est libre de la place qu’il prend dans le syndicat et dans ses structures démocratiques. Certains se contentent de payer une cotisation, sans vouloir s’impliquer plus dans la vie syndicale: c’est leur droit. D’autres servent de relais dans leur secteur, pour faire circuler les informations. Bon nombre font le choix de se présenter aux élections de la délégation du personnel de leur entreprise, et représentent ainsi les salariés et le syndicat auprès de leur direction. D’autres encore préfèrent s’engager au niveau de leur lieu de résidence, dans une des 23 sections locales de l’OGBL. Et puis il y a celles et ceux qui préfèrent s’investir dans un des départements spécifiques de l’OGBL. Chacun apporte sa contribution en fonction de sa situation, de son tempérament, de ses envies. Mais nombreux sont ceux qui peuvent témoigner que la vie syndicale leur a apporté beaucoup sur le plan personnel.