+352 2 6543 777
FR | DE
+352 2 6543 777

Bourse d’études

Le Fonds d’Éducation de l’OGBL a pour but de subventionner les études supérieures des enfants des membres de l’OGBL. Le Comité national de l’OGBL fixe annuellement le montant de la bourse accordée (50 000 € pour 2018/2019).

Le membre de l’OGBL, âgé de moins de 25 ans lors de son adhésion ou affilié depuis au moins 20 ans s’il avait les 25 ans accomplis à l’adhésion et dont les cotisations sont en règle, peut obtenir une bourse d’études supérieurs pour ses enfants légitimes, reconnus à l’état civil, placés dès leur jeune âge sous la tutelle du concerné, d’un premier mariage du conjoint du concerné, pour autant qu’ils vivent sous son toit et qu’ils soient en grande partie à sa charge.

Si un membre était affilié à un autre syndicat, il est tenu compte de ces années d’affiliation. Un certificat du syndicat précédent est requis. Toutefois, ce membre devra faire partie de l’OGBL depuis au moins cinq ans sans interruption.

En cas de décès du membre, il sera tenu compte des années écoulées depuis sa mort, sous condition que le conjoint survivant ait continué l’affiliation endéans un délai de trois mois.

Le programme et le cycle d’études doivent faire officiellement partie du système d’enseignement supérieur du pays dans lequel se déroulent les études. Le diplôme sanctionnant le cycle d’études doit être délivré par ou au nom d’une autorité de l’État compétente en matière d’enseignement supérieur. Il ne sera accordé aucune bourse pour les années/semestres devant être répétés.

Le formulaire de demande est publié dans l’AKTUELL au moins 3 mois avant le délai de remise précisé sur ledit formulaire. La demande doit être accompagnée de l’attestation d’inscription de l’établissement d’enseignement supérieur.

Affiliation gratuite à la caisse de décès de l’OGBL et à la Patiente Vertriedung

Caisse de décès de l’OGBL

La caisse de décès de l’OGBL, à laquelle chaque membre est automatiquement et gratuitement affilié, est une société de secours mutuels reconnue par l’Etat et affiliée à la Fédération Nationale de la Mutualité Luxembourgeoise – FNML. La mutualité qui est née il y a plus de 100 ans, est la forme la plus ancienne de la solidarité organisée.

L’objet de la Caisse de décès de l’OGBL est d’apporter une aide financière aux survivants ayant droit en cas de décès d’un membre sous forme d’une indemnité funéraire.

Le montant de l’aide aux survivants s’élève à 496 €. Ce montant est augmenté à 620 € si la durée de l’affiliation est supérieure à 25 ans. Elle est réduite entre 15 et 75% lorsque le membre est âgé entre 60 et 64 ans révolus lors de l’affiliation. Lorsque le membre est âgé de 65 ans ou plus lors de l’affiliation, l’indemnité aux survivants est supprimée (voir statuts de l’OGBL ). En cas de passage d’une autre organisation à l’OGBL, les prestations en fonction de l’âge sont appliquées. Cette disposition est supprimée si le nouveau membre remplissait, avant son adhésion à l’OGBL, depuis plus de 12 mois la condition de stage auprès d’un syndicat national ou étranger affilié à la Confédération Européenne des Syndicats – CES ou à la Confédération syndicale internationale – CSI.

L’indemnité aux survivants est versée en principe aux personnes qui ont pris à leur charge les frais funéraires, sauf si le membre décédé avait pris d’autres dispositions.

Toutes les demandes d’indemnité aux survivants doivent être adressées à la caisse de décès de l’OGBL – 31, avenue GD Charlotte – L-3441 Dudelange, moyennant le formulaire et les pièces justificatives y relatifs.

Notons que les primes d’assurances, dont fait partie l’assurance décès de l’OGBL, peuvent être déduites dans votre déclaration d’impôts. Demandez tout simplement un certificat auprès de notre caisse.

Si vous avez besoin de nous, n’hésitez pas à contacter le Service Gestion des Membres par téléphone au +352 54 05 45 140 ou par e-mail à affiliation@ogbl.lu.

Patiente Vertriedung

Chaque membre de l’OGBL est automatiquement et gratuitement affilié à la Patiente Vertriedung, association pour la défense des droits des patients.

L’équipe de la Patiente Vertriedung est à votre disposition pour vous fournir de plus amples renseignements dans les domaines de la Santé, de la Sécurité Sociale et des autres administrations concernées et vous aide dans vos démarches administratives ainsi que dans la rédaction de vos lettres (p.ex. médecin, hôpital, caisse de santé, etc.).

En cas de besoin vous pouvez joindre la Patiente Vertriedung par téléphone au +352 49 14 57, par fax au +352 49 14 58 ou par e-mail à info@patientevertriedung.lu.

Soutien en cas d’une situation de stress ou de harcèlement moral/mobbing

Vous vous sentez stressé au travail? Votre charge de travail, des relations difficiles avec vos collègues ou supérieurs, ou bien une situation de harcèlement moral/mobbing (agissements fautifs, répétés et délibérés qui ont pour objet ou pour effet de porter atteinte aux droits ou à la dignité de la victime, d’altérer ses conditions de travail ou de compromettre son avenir professionnel en créant un environnement intimidant, hostile, dégradant, humiliant ou offensant ou d’altérer sa santé physique ou psychique) vous pèsent lourd? Votre santé et vos relations sont menacées par les effets secondaires de ce stress?

Voulez-vous changer cette situation?

L’OGBL met par le biais de la Stressberodung (Service national de consultation Stress) à la disposition de ses membres l’aide d’une psychologue spécialisée qui offre un service de conseil individuel et adapté aux besoins du salarié (sur demande aussi pour des groupes de personnes). Des salariés souffrant de stress, des délégués du personnel ou toute personne concernée peut contacter la Stressberodung, sise au 2-4, rue Pierre Hentges, L-1726 Luxembourg (à Bonnevoie en face des Rotondes) dans les locaux de la Chambre des salariés – CSL.

Vous pouvez prendre rendez-vous par téléphone au +352 44 40 91 222 ou envoyez un e-mail à stressberodung@csl.lu.

La Convention relative au harcèlement et à la violence au travail conclue en 2009 entre les partenaires sociaux, dont l’OGBL, a été déclarée d’obligation générale par règlement grand-ducal. Elle a comme objectif de fournir un cadre pragmatique permettant d’identifier, de prévenir et de gérer les problèmes de harcèlement et de violence au travail. Dans certaines conventions collectives de travail, l’OGBL a réussi à conclure des accords plus spécifiques dans le but de prévenir de tels comportements et de mieux aider les victimes de tels agissements.